J’ai décidé de me lancer dans l’entreprenariat en septembre 2015, après avoir passé près de 10 ans en entreprise, sur des postes intéressants mais, qui au fond, ne me correspondaient pas. J’ai profité de ces 10 années pour m’épanouir personnellement. Construire une vie à 2, puis 3 puis 4. Réaliser mes rêves de petite-fille : une bonne situation professionnelle, un mari aimant et de beaux enfants. Seulement, plus les années passaient plus je me perdais.

Après mon 2ème enfant, je suis retournée au travail, dans un flou total (j’avais pris un congé d’un an pour m’occuper de mon fils car je savais que ce sont des moments rares dans la vie d’une femme et je voulais prendre le temps de le voir grandir pendant sa première année). Ce premier jour, je me suis retrouvée en larmes à mon bureau, je n’étais plus à ma place, je n’étais plus alignée avec moi-même. A partir de ce moment, j’ai su qu’il fallait changer, me retrouver et faire enfin ce qui me plaisait pour que cette boule au ventre disparaisse.

Mais en tant que femme et mère de famille, je n’osais pas passer ce cap. J’avais peur de quitter cette vie qui m’assurait un salaire tous les mois et une bonne situation. Puis, mon mari m’a suggéré de monter ma boîte, de réaliser mon rêve et de prendre les rênes de mon destin. Il m’avait comprise avant moi ! Il m’a donc aidée, accompagnée dans ce projet fou… nous étions 2, il y en aurait toujours un pour assurer la stabilité financière de la famille. C’était ça l’entre-aide dans un couple, la vie à 2, la famille…

Un an plus tard, je lançais donc ma marque de maroquinerie-bijoux, Lucienne Paris. J’étais heureuse de voir mon rêve prendre forme, d’être libre de faire ce que j’aimais par-dessus tout. Mais un changement en appelle un autre. Ma vie professionnelle prenait la tournure que je souhaitais, j’étais enfin épanouie… mais c’était sans compter ma vie personnelle.

A ce même moment, mon couple s’est mis à ne plus fonctionner. Mon mari s’éloignait. Après des mois d’incertitudes, des discussions sans fin, des paroles regrettées, nous avons mis fin à cette belle histoire. Et là, un gouffre s’est ouvert. Qu’allais-je devenir ? Comment continuer ? Etre deux avec deux enfants, c’est toujours plus simple. Mais là, tout pouvait s’arrêter, mes rêves s’effondraient. Comment être une femme entrepreneure avec 2 enfants, un appartement à Paris et vivre correctement ? Quel futur pour mes enfants et moi ?

La boule au ventre est revenue, mais pas pour les mêmes raisons. L’angoisse m’a rongée, mes proches m’ont regardée avec cette même angoisse : comment va-t-elle faire ?

J’ai décidé de me prendre en main, je me suis mise au yoga et la méditation, j’ai beaucoup discuté avec mes amies toujours bienveillantes et j’ai aussi parlé librement avec mon ex-mari. Au fond, il n’était pas question que j’abandonne Lucienne Paris, mon 3ème enfant !

Et là, j’ai découvert en moi, une force insoupçonnable, une envie de réussir et un désir de liberté par-dessus tout. Ne pas laisser tomber, ne pas abandonner, persévérer et surtout y croire plus que tout. Ce sont là mes mantras pour avancer tous les jours.

Cette force qui m’était jusque là cachée, nous l’avons toute en nous. Nous sommes des lionnes prêtes à surmonter tous les obstacles que la vie nous oppose. Chaque jour, chaque expérience nous rend plus fortes. Soyons fières, n’ayons pas peur et marchons la tête haute. Battons-nous pour réaliser nos rêves.

Le porte-monnaie Lucienne Paris en cuir embossé façon autruche noir avec sa fermeture par un bouton peut accueillir aussi bien votre monnaie que vos billets.

A retrouver en exclusivité sur Ulule : https://fr.ulule.com/lucienne-paris/

 

Façonné de cuir embossé façon autruche, sa taille lui permet d'accueillir tous les accessoires de la femme moderne : ordinateur portable, porte-monnaie, tablette, porte-cartes, téléphone, clefs, carnet de notes... et bien sûr la gamme complète des pochettes Lucette !

Elles sont soeurs, jeunes, passionnées, débordantes d'idées et de créativité. Elles ont tout quitté pour se lancer dans l'aventure entrepreneuriale et créé leur marque de maroquinerie.

Laure, maman de deux enfants a décidé de changer de vie en reprenant le flambeau familial, en hommage à sa grand-mère paternelle, Lucienne, première main dans de grandes maisons de couture parisiennes.

Carole, éprise elle aussi de mode et de maroquinerie, s'embarque naturellement dans l'aventure familiale aux côtés de sa soeur.

Lucienne, notre grand-mère paternelle, était première main dans de grandes maisons de couture parisiennes.

Elle est notre inspiration, celle qui nous a transmis ce goût sûr des belles choses de la mode.

"L’élégance est la seule beauté qui ne se fane jamais"

Audrey Hepburn

L’un des plaisirs de notre travail chez Lucienne Paris est la sélection des cuirs chez nos tanneurs. Chez eux la peau animale est devenue, par étapes successives, le cuir, avec son teint, sa souplesse, et son grain propres. Toutes choses qui font ce que l’on appelle sa « main ». En circulant dans la tannerie, véritable festival d’odeurs et de couleurs, c’est par une caresse et un regard porté sur lui que le cuir nous donne sa « main », et qu’il sera choisi… ou pas !

Chez Lucienne Paris, nous concevons nos pièces en portant autant d’attention, de temps et d’efforts à ce qui se voit de l’extérieur, qu’à ce qui est à l’intérieur. Cela n’est peut-être pas le plus « efficace », mais nous avons la folle ambition, comme disait Colette à propos d’Hermès, de faire en sorte que « le dessous vaille le dessus et le dedans le dehors ». Notre sac le Lucienne illustre parfaitement ce que nous voulons faire à ce sujet !

Lucienne Paris vous donne rendez-vous à Bruxelles au prochain événement shopping Cigoire les 5, 6 et 7 Mai prochains autour de la thématique L'Echappée Belle. 

Nous nous associons aux savoir-faire de 40 marques/créateurs pour vous offrir une expérience Slow Shopping dans un lieu intime.

Nous serions heureuses de vous y retrouver et vous faire découvrir nos collections. 

Pour vous inscrire, c'est par ici : https://www.eventbrite.fr/e/billets-bruxelles-evenement-shopping-lechappee-belle-32848874869

"Dessiner est plus qu'un verbe, c'est un art" - Olivier Saillard, Petit lexique des gestes Hermès.

Avec le dessin l'aventure commence, l'idée prend forme par le crayon sur une feuille blanche. Lucienne Paris est née d'une idée, d'une envie qui s'est concrétisée en dessinant ce que nous imaginions. Nous voulions un sac à main et des pochettes pratiques, élégantes qui puissent accompagner toutes les femmes du matin au soir. Avec deux adjectifs en tête : élégante et fonctionnelle. 

Le dessin est la première étape, viennent ensuite le choix des matières, les prototypes.... à suivre....

Suivant
  •  
  •  

Ce site utilise des cookies qui permettent le bon fonctionnement de nos services.

En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l’utilisation.

J'ai compris